Qui sommes-nous

En décembre 2012, un groupe de citoyens, conscient des enjeux et de l'ampleur du chantier de la Transition Energétique, décide d'agir pour mettre en œuvre des actions sur son territoire : le Sud Grésivaudan. Pour cela, il crée l’association ASTRE (Actions Solidaires pour la Transition Energ’éthique). Association loi 1901 basée à Saint Marcellin, elle a pour objet « d'accompagner les territoires, les acteurs locaux et les habitants vers la transition énergétique et de favoriser toute réflexion et tout programme pour un avenir énergétique limitant les impacts environnementaux, sanitaires et sociaux. » Elle veut se donner les moyens de monter des projets avec et pour les habitants du territoire.
Au-delà des efforts individuels d'économies d'énergie, l’idée est de montrer que chacun peut agir à son niveau, pour la sensibilisation aux défis énergie-climat, pour les économies d’énergie et la production d’énergie renouvelable locale, pour créer du lien et de la richesse localement. Agir seul est difficile, le but est de se regrouper par territoire. En France, les exemples de projets coopératifs citoyens existent depuis peu. Ces initiatives expérimentent des solutions de réappropriation des questions énergétiques par les territoires et leurs habitants.

Projet global de l'association et inspiration

Le projet global de l’association ASTRE s’inscrit dans la démarche TEPOS, Territoire à Energie POSitive, engagée par le Pays Sud Grésivaudan depuis 2013 et par le Parc Naturel Régional du Vercors depuis 2016.

TEPOS

Territoires à Energie Positive

Le principe des Territoires à Energie Positive, basé sur le scénario négaWatt est, à l'horizon 2050, de réduire de moitié toutes les consommations du territoire et de produire l'équivalent des besoins en énergies renouvelables locales.

Ses sources d'inspiration sont d'une part les principes directeurs du scénario négaWatt : sobriété, efficacité, énergies renouvelables, et d'autre part, le mouvement des Villes en Transition qui a démarré en 2006 à Totnes (Angleterre). Près de chez nous, le Trièves, a été le 2ème territoire en France à se lancer dans ce mouvement en juin 2011.

négaWatt

www.negawatt.org

L'association négaWatt oeuvre depuis 2000 à l'élaboration d'un scénario en France qui montre comment se passer à 95% à l'horizon 2050 des énergies fossiles et fissiles. Sortie d'une nouvelle version en janvier 2017, le principe est d'abord sobriété et efficacité pour réduire nos consommations de plus de 60%, le reste de nos besoins pourra alors être couvert par les énergies renouvelables.

Villes en Transition

Rop Hopkins

Rop Hopkins a lancé comme sujet pour un projet de fin d'étide : “Vous êtes en 2030, vous n'avez plus de pétrole, que faire ?“
En savoir plus : https://transitionnetwork.org

A mi-chemin entre ces deux approches, le groupe fondateur de ASTRE constate que tout est à faire, que les solutions existent, sont à portée de main et sont LOCALES.
L'autre constat est que les politiques publiques ne pourront rien sans l'assentiment des citoyens, sans l'implication de chaque habitant et chaque acteur de la société locale et sans les initiatives citoyennes. D'autre part, tout attendre des collectivités n'est ni réaliste ni souhaitable.

Distinguer la notion d'initiative privée - à connotation individualiste avec intérêt particulier - et d'initiative citoyenne - démarche collaborative avec intérêt collectif - permet de mieux comprendre la finalité de nos projets.
Nos objectifs sont de permettre aux habitants du territoire de prendre en main leur avenir énergétique, d'apporter des solutions pour la réappropriation de ces questions par les territoires et leurs habitants et de se préparer à la résilience, c'est à dire d'être prêt à s'adapter aux changements localement.

L'association veut favoriser l'action citoyenne par la mobilisation et l'implication de personnes motivées, par une mutualisation des moyens, la mise en réseau d'acteurs locaux et le partage de l'information.

A près la sensibilisation et mobilisation d'un groupe d'habitants qui a initié les premières actions et montré leur faisabilité, l'association s'ouvre maintenant vers d'autres projets ou initiatives de Transition.

Aujourd'hui, l'association compte une vingtaine de membres actifs, 54 adhérents et environ 180 soutiens, soit plus de 250 personnes sensibles aux questions de la Transition qui suivent les projets de ASTRE.